Accueil > Archives > Petits diables et diableries

Petits diables et diableries

Dernier ajout : 4 mars 2005.

Connaissez-vous "le gentil petit diable" de Pierre Gripari ?
Vous lirez ici nombre de ses aventures écrites par les Berlingots (Berlin go !) de... Berlin.

Si vous êtes perdu(e) dans cette série de textes, cliquez sur ce lien pour découvrir un résumé du texte initial.

Si vous êtes "enseignaute" (éventuellement perdu), cliquez sur ce lien : Martine Gündel-Schmitt explique comment ses élèves ont travaillé.

Articles de cette rubrique

  • Le gentil petit diable Corentin.

    4 mars 2005, par Les berlingots

    En effet le petit diable Corentin devait chauffer la chaudière. Mais il ne le faisait pas, parce qu’il ne voulait pas faire bouillir les gens qui étaient dans la chaudière. Le diablotin devait aussi empêcher les autres de dormir le soir. Comme Corentin voulait être gentil, il laissait les gens dormir parce qu’il savait comment c’était quand on est très fatigué. Le petit diable devait aussi faire des blagues, des tours et des méchancetés aux autres. Mais il n’avait même pas pensé à le faire, il (...)

  • Le gentil petit diable et les boules puantes.

    3 mars 2005, par Les berlingots

    En effet le gentil petit diable a sorti les hommes de la marmite, les hommes ont remercié le gentil petit diable et lui ont demandé : - Comment tu- t’appelles ? Comment on peut te remercier ? Le gentil petit diable a répondu : - Je m’ appelle Luc et vous ne pouvez pas m’aider. Les hommes ont dit : - Au revoir Luc bonne vie ! Luc s’est senti très bien jusqu’à ce que le chef l’engueule parce qu’il a vu les hommes courir. Maintenant il a dû piquer les travailleurs avec une fourche dans les (...)

  • Le gentil petit diable et le poison

    2 mars 2005, par Les berlingots

    En effet le petit diable éteignait toujours le feu. Dans la chaufferie ils lui ont alors donné d’autres devoirs à faire comme d’empoisonner les gens méchants, mais le diable, nommé Martin, était intelligent, il n’a pas mis de poison, mais il a pris de la farine car le poison était aussi blanc, et il l’a mise dans le repas. Les gens de la chaufferie n’avaient jamais vu un diable, qui voulait être gentil, c’était pénible d’apprendre à ce diable à être méchant. Cependant le chef de la chaufferie a dit : - (...)

  • Le gentil petit diable au cœur d’ange

    1er mars 2005, par Les berlingots

    En effet le petit diable n’était pas persuadé par son nouveau travail. Son père le présenta devant un grand diable bleu. - Alors, bonjour monsieur Carnage ! dit le père, mauvaise journée, hein ? - C’est vrai, alors qui est ce petit personnage là-bas ? demanda le diable bleu en montrant le petit diable. - C’est mon fils et je ... - Veux l’envoyer à la chaufferie centrale, n’est-ce pas ? - Oui ! répondit le diable bleu. Il fut envoyé au poste de chauffage. Là-bas, il devait, jour (...)

  • Le gentil petit diable se marie

    28 février 2005, par Les berlingots

    En effet, dès que les méchants diables n’ont pas regardé, il a essayé d’éteindre le feu. D’un seul coup, une voix glaciale a parlé derrière lui : - Qu’est ce que tu fais ? ça va pas la tête ? - Ben ... Je voulais simplement ... - Simplement quoi ? - Je voulais éteindre le feu .... - Si tu recommences, gare à toi ! ! Alors, une fois que le méchant diable était parti, notre petit diable adressa la parole aux gens qui bouillaient dans sa marmite : - Bonjour ! Comment ça va ? - Mal, très mal ... Le petit (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0